Retour sur le conseil municipal du 18 octobre

Lors de sa séance de rentrée, trois élus de la majorité au conseil municipal d’Yzeure ont déclaré en début de séance que, ne se retrouvant plus dans la politique menée par notre équipe, ils se retirent du groupe des élus majoritaires du PS. Mais deux d’entre eux, élus au conseil communautaire, souhaitent rester au sein du groupe PS de Moulins Communauté. Surprenant ! A noter qu’aucun de ces trois collègues n’est intervenu sur les différents dossiers présentés. Pascal PERRIN a souligné qu’il était un peu prétentieux que certains s’affirment plus socialistes que d’autres.

 

Cohérente dans sa position d’opposition à ce projet, le groupe de droite a voté contre les ajustements financiers concernant l’aménagement d’Yzatis.
La présentation très imagée du projet de métamorphose des Ozières, élaborée par les services de la ville, avec l’aménagement de la « plage », la mise à disposition de la salle à un prestataire pour une activité de restauration, la mise en œuvre du projet d’accrobranche proposé il y a quelques années par le CMEJ a obtenu l’assentiment de l’ensemble des membres du conseil.
C’est le dossier relatif au transfert des actifs de Moulins Habitat à la Société Evoléa qui a suscité le plus vif débat avec l’opposition de droite. Le maire, Pascal Perrin, regrettant l’incapacité qu’ont eu les offices du département à se regrouper au profit d’une structure dont la compétence territoriale s’exerce sur 25 départements, éloignant ainsi le centre de décision des préoccupations locales des locataires. La cession du patrimoine à Evoléa et le maintien de la garantie de la commune ont été refusés à la majorité (moins 5 voix).
Lors de deux délibérations, il a été proposé de favoriser la promotion de nos agents avec des postes créés pour des agents ayant réussi au concours ou qui ont obtenu une promotion interne. Egalement, que nous répondons à la fin des contrats aidés et à la réorganisation de la Restauration Municipale en augmentant des quotités d’agents permettant, pour un bon nombre, d’être à temps complet. Ces deux délibérations n’ont obtenu aucune remarque particulière et c’est heureux.

Un soutien unanime a été voté à l’Association Nationale des Elus en charge du Sport (ANDES) qui réaffirme son inquiétude face aux nouvelles annonces de diminution des aides gouvernementales, baisse de 6,2% du budget du ministère des sports et la suppression ou réaffectation de 1600 emplois nationaux en plus de la suppression des emplois aidés.

 


Les responsables du groupe PS sont revenues sur la visite de la préfète le 12 septembre au cours de laquelle elle a souligné la qualité de la gestion des infrastructures de la ville et a salué la mise en œuvre du projet sport en entreprise au profit des agents de la collectivité.

L’équipe majoritaire est plus que jamais derrière Pascal PERRIN.