Retour sur le conseil communautaire du jeudi 10 décembre

Le conseil communautaire débuta par deux hommages. Tout d’abord en saluant la mémoire de Valéry Giscard d’Estaing, ancien président de la République et président de la Région Auvergne, par une minute de silence puis en décidant de nommer la médiathèque de Moulins Communauté, Samuel Patty, professeur d’histoire-géographie originaire de Moulins et lâchement assassiné par un terroriste islamiste.

Le Compte rendu annuel à la collectivité du Logiparc03 de l’année 2019 fut ensuite présenté. L’opération d’aménagement d’une plateforme multimodale fut donc lancée le 20 novembre 2009 et le dossier de réalisation fut voté à l’unanimité lors du Conseil Communautaire du 30/09/2011. Sur les 182 ha de l’opération, 152 ha doivent être aménagés et 101 ha vendus d’ici 2026 au tarif de 15 à 24€ le M2. A l’heure actuelle, 2,26 M€ de recettes ont été acquis et dans le plan de cessions du CRAC 2019, il est prévu plus de 15 M€ de ventes d’ici 2026, dont plus de 6M€ en 2023.

Jérôme Labonne, au nom du groupe PS et apparentés « Si les ventes espérées se réalisent, cela serait une excellente nouvelle pour le Logiparc03 et donc pour notre territoire. Cela amène malgré tout des remarques. On a actuellement du SEVESO 3 puis normalement une centrale de méthanisation sur le site, il paraît judicieux de privilégier d’autres types d’entreprises et souhaitons que les entreprises à risques élevées ne soient pas les seules retenues.  Est il envisagé des ventes pour des activités qui amèneraient plus d’emplois car la logistique actuelle ne propose que quelques dizaines d’emplois et que le dossier de réalisation propose aussi des activités tertiaire, hôtellerie,…? On pourrait aussi privilégier de la logistique de transformation, envisager des locaux mutualisés pour des groupements d’artisans ou des PME qui sont source de plus d’emplois, avec des ratios emplois/financement de notre EPCI plus efficients »

Yannick Monnet pour le groupe de gauche, social et écologiste « Comme sur le Logiparc03, on n’a que des entreprises Seveso3 ou des entreprises qui créent trop peu d’emplois, avec un passage important de camions, nous nous positionnons contre ce projet  qui n’est pas un projet d’avenir.» 

Philippe Boismenu ,Vice président, en charge du développement économique, a confirmé que des contacts étaient bien avancés et qu’aucune évolution des activités accueillies sur le site n’étaient envisagée alors que le Président a tenté de rassurer sur les règles de sécurité respectées par les entreprises. Sur ces deux points nous serons vigilants et force de proposition.

Le conseil s’est ensuite résumé à une lutte entre les deux leaders de la droite Moulinoise. S. Lunte et P.A Périssol se sont fortement opposés sur le règlement intérieur ou le statut et les responsabilités (?) de PAP au sein d’Arcade et donc ses liens supposés avec l’actuel EVOLEA. Un débat bien tardif alors que notre groupe avait interrogé le président dès 2019 qui n’avait eu pour seule réponse, sa décision de ne pas prendre part au vote… Pour rappel, les deux groupes de gauche s’étaient opposés lors de ce conseil communautaire à la fusion de Moulins Habitat et France Loire.

Notre groupe s’est félicité de la mise en place d’un pacte de gouvernance, d’un conseil de développement et d’une conférence des maires. Alain Denizot a rappelé que c’était une demande de notre groupe pour accepter de participer à l’exécutif et « afin de mettre en place une nouvelle gouvernance dans un esprit de Coopération qui est le mot essentiel de notre EPCI et ainsi un projet pour tout notre territoire ». Cette proposition était inscrite dans notre programme de campagne pour l’agglomération lors des dernières élections. Un groupe de travail composé d’élus urbains-ruraux de différentes sensibilités politiques va donc préparer lors des prochains mois ce pacte de gouvernance.

 

Eliane Huguet, présidente de la Commission développement économique, a salué le volontarisme de notre collectivité en lien avec les autres collectivités pour soutenir et aider les artisans, commerçants, restaurateurs, …gravement touchés par les conséquences de la crise sanitaire.

 

 

 

 

Le calibrage de la RD12 fit ensuite débat car G Charmetant s’est plaint du retard dans les travaux et du manque d’empressement du président pour installer un barreau routier direct entre la RCEA et le Logiparc03 afin d’éviter son bourg.

Des études – bien tardives – vont pouvoir donner les éléments pour que notre assemblée prenne une décision en toute connaissance de cause.

 

 

 

 

On peut enfin se féliciter qu’une réflexion débute pour la mise en place d’une mutuelle communautaire car c’était aussi un élément du programme commun des listes d’union des gauches, sociales et écologistes des villes de Moulins, Yzeure et Avermes.